Docteur Damien POINDRON

Illustrations - Exemples - Schémas


Positionnement des électrodes pour enregistrement
d'un électrocardiogramme standard classique.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tracé d'un électrocardiogramme (ECG) normal. Les 12 "dérivations" montrent le même phénomène vu sous différents angles.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                
      
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Prise du pouls au niveau du poignet (artère radiale): dans l'axe du pouce, à côté du tendon, avec la pulpe des doigts (mais pas le pouce)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Fibrillation auriculaire: les ondes P sont remplacées par une oscillation chaotique (on voit bien en V1, V2, V3).


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------






Schéma des différentes localisations possibles de voies accessoires.
En rouge noeud AV-His-branches D & G; en vert valves AV (tricuspide et mitrale);
en bleu anneau fibreux avec artères coronaires; en rose le myocarde.
.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Onde P pathologique, fragmentée. Bloc interatrial.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------


Schéma et visualisation par ETO de la traversée de la cloison entre les 2 oreillettes pour accéder
à l'oreillette gauche: ponction transseptale.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Représentation d'une ablation de voie accessoire (syndrome de WPW)
située en position latérale gauche, par voie transseptale.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ARF Fibrillation auriculaire
Représentation de la technique d'ablation de fibrillation auriculaire (déconnexion des veines pulmonaires)
par voie transseptale.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Oreillette gauche visualisée en 3D par scanner cardiaque en préalable à une intervention
d'ablation de fibrillation auriculaire (Photo Dr Poindron).


Scanner cardiaque: différentes morphologies possibles d'auricule gauche (source:  2015 Apr;17(4):539-45)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Schéma d'une oreillette gauche en vue postérieure représentant les différents phénomènes incriminés
dans la genèse et la perpétuation de la fibrillation auriculaire: veines pulmonaires (étoiles oranges),
foyers extraveineux (étoiles vertes), rotors/fibrose avec fragmentation électrique (flèches rouges),
innervation vagale parasympathique (zones blanches avec filaments)
- Source: Europace 9, 335-379 (2007) -


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Schémas de circuits dysrythmiques non fibrillatoires dépendants de l'isthme cavo-tricuspide.




Schémas de circuits dysrythmiques non fibrillatoires périmitral (à G), du toit OG (milieu) ou péri-cicatriciel (à D).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Oreillette gauche (OG) en vues antérieure et postérieure avec cartographie de la
fibrillation auriculaire (isolation veineuse pulmonaire + défragmentation)
- Dr D. Poindron -

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Cartographie d'activation isochrone 3D d'une tachycardie atriale focale de la paroi postérieure
de l'oreillette gauche (Dr D. Poindron - 2009).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Carte d'activation isochrone d'une tachycardie atriale focale située sur l'isthme mitral, sous VPIG (Photo Dr D. Poindron - 2016)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Après reconstruction tridimensionnelle bi-atriale (moulage électrique virtuel) en début de procédure,
les tirs dans l'OG permettent de transformer la fibrillation auriculaire en tachycardie non fibrillatoire
dont l'analyse de la séquence de déclenchement et de propagation par cartographie isochrone (ici figurée)
permet de poser le diagnostic de macro-réentrée péritricuspide (OD).
Le ciblage par RF de l'isthme cavo-tricuspide permet le retour en rythme sinusal définitif.
(image Dr D. Poindron)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ablation par RF d'un flutter périmitral / redux ARF FA chronique (Photo Dr D. Poindron)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Foyer arythmogène parasinusal OD avec fibrillation atriale prédominant dans l'oreillette droite (Dr D. Poindron)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Cartographie d'une microréentrée rotoroïde détectée lors d'une ablation de fibrillation auriculaire paroxystique avec le point de tir qui permet d'arrêter définitivement la tachycardie. (Dr D. Poindron)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ablation d'un foyer d'extrasystole ventriculaire droite infundibulaire septale (Photo Dr D. Poindron)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ablation d'un foyer d'extrasystole ventriculaire gauche inféro-septo-basal (Dr D. Poindron)


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Différentes morphologies d'ESV (ExtraSystole Ventriculaire) en fonction de l'origine anatomique.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
ARF de FA chronique 1ère séance - OG dilatée 260mL / OD=220mL - défragmentation bi-atriale extensive permettant de casser le processus fibrillatoire (chaos électrique) et d'obtenir une conversion en TSV non-FA (tachycardie cyclique & stable) - ici une macroréentrée du toit OG - puis retour sinusal définitif après ligne du toit. (Dr D. Poindron)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Avant                                                                  Après
Patient de 17ans sportif de haut niveau. Tachycardie atriale fibrillatoire de l'auricule droit avec une 2ème zone arythmogène sur la
paroi antéro-latérale de l'oreillette droite. Après RF, le rythme se déclenche du bon endroit (noeud sinusal). Dr D. Poindron - 2017.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




 
Tracés ECG12D et endocavitaire au cours d'une ARF de flutter auriculaire: arrêt de la tachycardie puis redémarrage du rythme normal (Dr D. Poindron).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Arrêt de la fibrillation auriculaire pendant une procédure d'ablation par radiofréquence, avec retour en rythme sinusal normal grâce aux "tirs" (Dr Poindron).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Arrêt quasi instantané après le début du 1er tir d'une tachycardie atriale (destruction de son foyer initiateur situé dans l'oreillette gauche),
suivi de la réapparition du rythme normal naturel "sinusal" (Dr Poindron).

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Arrêt quasi instantané par le 1er tir de RF d'un rythme réciproque orthodromique sur voie accessoire rétrograde décrémentielle (Dr D. Poindron)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tracé per-opératoire pendant ARF de fibrillation auriculaire: le lasso dans une veine pulmonaire
détecte une source ultra-rapide qui ne peut plus se propager à l'oreillette puisqu'elle est électriquement
déconnectée;à noter un autre foyer plus lent mais toujours actif, ciblé juste après.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tracé per-opératoire pendant une ARF de fibrillation auriculaire: le lasso détecte un foyer envoyant des décharges répétées
mais la source est déconnectée électriquement du reste de l'oreillette grâce au cathéter bruleur: elle ne peut donc plus fibriller.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Tracé ECG12D et endocavitaire montrant le mode de démarrage du flutter: les premières secondes
correspondent à des bouffées d'extrasystoles atriales avec initiation d'une fibrillation auriculaire
puis organisation secondaire en flutter (ici péritricuspide anti-horaire "commun"):
la tempête électrique est absorbée par l'isthme cavo-tricuspide qui la fait tourner sur elle-même à l'infini de manière stable et cyclique.
(Photo Dr D. Poindron).

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Isolation en direct de la veine pulmonaire (supérieure droite le cas présent - VPSD) avec arrêt de la fibrillation atriale
pendant que la fibrillation veineuse continue (Dr D. Poindron)


Redémarrage d'une fibrillation veineuse mais sans fibrillation atriale
puisque réalisation préalable d'une isolation électrique de la veine pulmonaire (cf supra).
- Dr D. Poindron -

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Exemple de l'interface visualisée sur écran lors du contrôle de suivi systématique bi-annuel d'un défibrillateur resynchronisant grâce
à son ordinateur dédié ("programmateur"), chez un patient souffrant d'une maladie cardiaque sévère. L'ensemble
des paramètres mesurés et des modes de programmation sont affichés en résumé. (Dr D. Poindron)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


ECG12D d'une fibrillation ventriculaire (FV): rythme ventriculaire extrêmement
rapide et chaotique; c'est l'arrêt circulatoire instantané.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Tracé mémorisé par le défibrillateur intracorporel d'un patient souffrant d'une maladie cardiaque sévère: l'appareil a envoyé
automatiquement une brève décharge permettant d'interrompre une fibrillation ventriculaire qui avait commencé a provoquer
une perte de connaissance... (tracé Dr D. Poindron).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Enregistrement obtenu lors du déclenchement du défibrillateur :
fibrillations auriculaire (ligne bleue) et ventriculaire (ligne marron) simultanées (FA + FV = "bi-fibrillation").
L'électrochoc interrompt la FV et sauve la vie du patient (Photo Dr D. Poindron).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


ECG12D avec aspect de syndrome de Brugada type 1 (aspect caractéristique en V1).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Enregistrement par un mouchard rythmique sous-cutané: la patiente présentait des évanouissements mais tous les examens étaient normaux.
On lui implante un mini-enregistreur sous la peau. Un jour elle revient après avoir refait un malaise et s'être cassé la figure; on retrouve l'heure et la date en récupérant les informations enregistrées par l'appareil: bloc auriculo-ventriculaire brutal avec absence de contraction cardiaque et donc syncope; la patiente est opérée d'un pacemaker le lendemain et les malaises ont complètement disparu bien sûr (Photo Dr D. Poindron).

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Vue radioscopique d'un enregistreur rythmique sous-cutané positionné en avant du coeur, sous la peau; la radio donne l'impression qu'il est dans le coeur
(Dr D. Poindron)


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





---------------------------------
Docteur Damien POINDRON - Mise à jour 01/11/2017